Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, III et IV.djvu/834

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


pour voir du moins, et il me sembla que celui avec qui tu parlais était un étranger. Qui est-il ?

SOCRATE.

Qui veux-tu dire, Criton ? car il n’y en avait pas qu’un, ils étaient deux.

CRITON.

Celui dont je demande le nom était assis le troisième à ta droite. [271b] Le fils d’Axiochus[1] était entre vous deux. Il me semble qu’il a bien grandi, et qu’il est à-peu-près de l’âge de mon fils Critobule ; mais Critobule[2] est délicat, tandis que l’autre est plus formé, beau et de bonne grâce.

SOCRATE.

Celui dont tu me demandes le nom s’appelle Euthydème[3], et celui qui était à ma gauche est son frère Dionysodore[4]. Il était aussi de la conversation.

  1. Clinias, différent de celui du Protagoras. Voyez Schneider, Memorab. Socrat., p. 256.
  2. Xenoph., Banquet.
  3. Ce ne peut guère être celui dont parle Xénophon, Memorab. Socrat., IV. C’est plus probablement l’Euthydème du Cratyle. Voyez aussi Aristote, de Sophist. Elench. 20 ; et Sext. Empyricus, liv. 7.
  4. Xénophon le donne pour un stratégiste.