Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/1061

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


AXIOCHUS,

OU SUR LA MORT.

_________

Interlocuteurs : Socrate, Clinias, Axiochus.
________


J’étais sorti pour aller au Cynosarge [1], et déja j’avais gagné l’llissus [2], quand j’entendis une voix qui me criait : Socrate, Socrate ! Je me retournai, et, cherchant autour de moi d’ou venait cette voix, j’apercus Clinias, fils d’Axiochus, courant du côté de la Callirhoé [3] avec Damon le musicien et Charmide [4], fils de Glaucon, l’un son maitre de musique, l’autre un de ses compagnons et son amant aimé. Je quittai donc le chemin que je suivais et je marchai à leur rencontre pour les joindre plus tôt. Alors Clinias me dit en pleurant : Ô Socrate, c’est aujourd’hui qu’il faut montrer cette sagesse que tu te plais à célébrer ! Mon père est tombé malade à l’improviste et touche à sa fin. L’idée de quitter la vie le tourmente, quoique souvent avant

  1. Gymnase consacré à Hercule et situé hors des murs de la ville. Antisthène y donna ses leçons.
  2. Fleuve qui coulait à l’occident d’Athènes, et qui était consacré aux Muses, Voyez le début du Phèdre.
  3. Nom d’une fontaine d’Athènes pres l’Ilissus.
  4. Voyez le dialogue de ce nom.