Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/280

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



THÉÉTÈTE.

D’accord.

L’ÉTRANGER.

Bien mieux; ceux-là même qui ne veulent pas permettre qu’une chose soit dite d’une autre, en vertu de leur communication réciproque, seront obligés de prendre à partie leur propre langage de la manière la plus plaisante.

THÉÉTÈTE.

Comment cela ?

L’ÉTRANGER.

Il faut bien à toute force qu’ils se servent des mots être, séparément, le même, autre, et de mille autres du même genre, incapables qu’ils sont de s’empêcher de les mêler dans leurs discours; de sorte qu’ils n’ont besoin de personne qui les réfute, mais qu’ils logent, comme on dit, l’ennemi avec eux, et vont portant partout en eux-mêmes leur contradicteur, comme ce pauvre fou d’Euryclès[1].

THÉÉTÈTE.

En effet, cela se ressemble beaucoup, et tu as bien raison.

L’ÉTRANGER.

Mais quoi ! nous laissons à toute» les choses le pouvoir de communiquer entre elles ?

  1. Euryclès, devin, qui croyait loger dans son ventre un démon qui lui révélait l'avenir. Aristophane, Guêpes, v. 1014, Schol. ad Plat.