Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/538

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Le monde entier n'avait pas été détruit, mais seulement certaines choses dans le monde.

PAGE 381. — Il ne nous faut ni plus ni moins rechercher la vraie définition. BEKKER, p. 285.

Bekker a trouvé dans ses manuscrits l'excellente correction ῥητητέοι… ἂν εἴησαν, proposée par Van-Heusde.

PAGE 408. — La longueur, la profondeur, la largeur et l'épaisseur. BEKKER, p. 306 : καὶ μήκη καὶ βάθη καὶ πλάτη καὶ παχύτητας.

Il semble que la longueur, la largeur et la profondeur épuisent les dimensions de l'espace, et qu'd ne reste plus ensuite à considérer que le mouvement. Aussi H. Etienne a-t-il proposé la correction ταχύτητας, et Schleiermacher l'a adoptée. Mais un peu plus bas, dans ce même dialogue, Bekker, p. 338, Platon met à la fois βάθεσιν et πάχεσιν. Il n'y a donc pas de raison de l'effacer dans un endroit plus que dans l'autre, et nous avons suivi Bekker et les manuscrits, quoiqu'il nous paraisse toujours y avoir un peu de luxe dans cette énumération des divisions de l'espace.

PAGE 409. — Beaucoup de doctes personnages avancent quelquefois comme une sage sentence, que l'art de mesurer s'étend à tout ce