Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/77

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



HERMOGÈNE.

Et comment expliques-tu le nom d’Héphaistos ?

SOCRATE.

Tu veux mon opinion sur ce grand maître dans la connaissance de la lumière, φάεος ἵστωρ ?

HERMOGÈNE.

Oui.

SOCRATE.

Tout le monde y reconnaîtra un dieu lumineux, φαῖστος, avec un η en avant du mot

HERMOGÈNE.

Il y a apparence ; à moins qu’il ne te vienne quelque autre idée, comme cela est assez probable.

SOCRATE.

Pour échapper à ce danger, demande-moi le sens d’Arès.

HERMOGÈNE.

Soit.

[407d]

SOCRATE.

Si tu veux, Arès viendra de ἀρρέν, mâle, ἀνδρεῖον, viril. Ou, si tu aimes mieux : considérer son caractère âpre et inflexible, ἄρρατον, le nom d’Arès se trouvera très convenable pour un dieu si guerrier.

HERMOGÈNE.

Assurément.