Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/872

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


art, nous avons dit, etc., etc. Bekker, partis tertice volumen secundum, p. 4 : Καὶ ϰατὰ φύσιν δὴ δόντες τὸ ϰαθ’ αὑτὸν ἑϰάστῳ πρόσφορον ἓν μόνον ἐπιτήδευμα ϰαὶ μίαν ἑϰάστῳ τέϰνην, etc.


Καὶ μίαν ἑϰάστῳ τέϰνην (Kai mian hekastô teknên) est une leçon que Bekker a composée à l’aide de mots empruntés séparément à divers manuscrits : scite effinxit, dit Stalbaum ; Chalcidius : unicuique. Dans la traduction, nous avons suivi cette leçon. Toutefois, il nous reste bien quelques doutes sur sa parfaite authenticité ; car, sans insister sur d’autres motifs, ἑϰάστῳ (hekastô) ne se trouve dans aucun manuscrit. Celui de Paris A donne à la marge ϰαὶ μίαν ἑϰάστῳ τέϰνην (kai mian hekastô technên), un seul art spécial ; et cette leçon n’est pas méprisable.


Page 98. — Et pour leur éducation ? n’avons-nous pas voulu qu’ils fussent élevés dans la gymnastique et dans les autres connaissances qui leur conviennent ?

Corrigez : Dans la gymnastique, dans la musique et dans les autres connaissances.


Page 106. — En Égypte, dit Critias, dans le Delta formé par le Nil, qui, se divisant au sommet du triangle, l’enveloppe de ses bras. Bekker, p. 12 : Ἐν τῷ Δέλτα, περὶ ὃ ϰατὰ ϰορυφὴν σχίζεται τὸ τοῦ Νείλου ῥεῦμα (En tô Delta, peri ho kata koruphên schizetai to tou Neilou rheuma), etc.