Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/883

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’angle produit par l’intersection de ces deux cercles, Platon déclare que le cercle extérieur est dirigé dans le sens du côté, et le cercle intérieur dans le sens de la diagonale ; c’est-à-dire que, si l’on conçoit un parallélogramme dont le grand côté soit le diamètre du tropique, et le petit côté la distance qui sépare les deux tropiques, le cercle du divers est dirigé dans le sens d’un des grands côtés du parallélogramme, et le cercle du divers dans le sens de sa diagonale.

Platon ajoute que le mouvement du même a lieu de gauche à droite, et le mouvement du divers de droite à gauche. Pour les anciens pythagoriciens la droite du monde est l’Orient et la gauche l’Occident. Chalcidius remarque, dans son commentaire sur ce passage, qu’il semble d’abord que le monde étant sphérique ne doit avoir ni droite ni gauche ; mais il ajoute que la difficulté disparaît quand on se rappelle que, d’après Platon, le monde est un animal. Le mouvement de gauche à droite est celui que les derniers platoniciens ont nommé le mouvement rationnel, en le comparant à la marche que suit la raison humaine, qui part de Dieu pour revenir à Dieu par la contemplation de ses œuvres, comme le mouvement du même part de la gauche pour revenir au même point en passant par la droite. Le mouvement de droite à gauche, qui est celui du divers, a été comparé au mouve-