Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, XI, XII et XIII.djvu/901

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Page 171. — Le cercle de l’univers, qui comprend en soi tous les genres, et qui, par la nature de sa forme sphérique, aspire à se concentrer en lui-même, resserre tous les corps, et ne permet pas qu’aucune place reste vide.

Ici, comme plus bas, dans la suite du Timée, Platon combat la théorie atomistique du vide. Aristote s’est joint à Platon, Phys., iv, 7 ; De natur. auscult., IV, 10, 11, 12, 13 ; De generat. et corrupt., i, 8.


Page 172. — Outre cela, il faut songer, etc.