Page:Plaute - Comédies, traduction Sommer, 1876, tome 1.djvu/272

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



STALINON. Ce sera bien fait.

OLYMPION. Oh ! j’y mettrai tous mes soins.

STALINON. Je voulais, si Chalinus était à la maison, l’envoyer au marché avec toi, et ajouter ce désagrément au chagrin de notre ennemi.

CHALINUS, à part. Je vais faire comme les écrevisses, et me rapprocher à reculons de la muraille. Il faut qu’à la dérobée j’entende leur conversation ; car l’un est mon bourreau, l’autre me fait crever de jalousie. Voyez ce drôle (montrant Olympion), ce pendard, le voilà tout vêtu de blanc. Ah ! je diffère ma mort ; je veux l’envoyer avant moi sur les bords de l’Achéron.

OLYMPION. Me suis-je montré assez complaisant pour vous ! je vous ai procuré ce que vous désiriez le plus au monde. Ce que vous aimez sera avec vous aujourd’hui, et votre femme n’en saura rien.

STALINON. Tais-toi. Par les dieux, j’ai peine à me retenir de t’embrasser, ma chère âme.

CHALINUS, à part. Comment ! l’embrasser ! qu’est-ce à dire ? et où donc est-elle, sa chère âme ?

OLYMPION. M’aimez-vous, à présent ?

STALINON. Ah ! plus que moi-même ! Veux-tu que je t’embrasse ?

CHALINUS, à part. Quoi ! qu’il l’embrasse ?

OLYMPION. J’y consens.

STALINON. Ah ! te tenir ainsi me semble plus doux que miel.

CHALINUS, à part. Eh ! par Hercule, si je ne me trompe, il veut crever la vessie à son fermier.

OLYMPION. De grâce, bel amoureux, éloignez-vous, ne me grimpez pas sur le dos.

CHALINUS, à part. Ma foi, j’en ai peur, ils pourront bien croiser les jambes aujourd’hui. Peste ! le vieillard aime les mentons barbus. C’est donc cela, oui, c’est cela qu’il l’a pris pour fermier ; et l’autre jour, quand je l’ai rencontré sous la porte, il voulait me faire intendant, au même prix.

OLYMPION. Ai-je été bon enfant aujourd’hui ? vous ai-je fait assez plaisir ?

STALINON. Aussi, tant que je vivrai, je te préférerai à moi même. Mais comme je vais embrasser ma chère Casina ! comme je vais me donner du bon temps, sans que ma femme s’en doute !

CHALINUS, à part. Oh, oh ! me voilà remis sur le bon chemin. Notre homme lui-même est fou de Casina ; je les tiens.