Page:Plaute - Comédies, traduction Sommer, 1876, tome 1.djvu/321

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ARGUMENT[1].

Phédrome envoie Charançon en Carie pour chercher de l’argent. Charançon escamote adroitement l’anneau du rival de son maître, écrit et scelle des lettres. Lycon, en les recevant, reconnaît le cachet du militaire, et, pour lui envoyer sa maîtresse, il donne de l’argent à l’entremetteur. Le militaire traîne en justice l’entremetteur et Lycon ; mais il découvre que celle dont il était amoureux est sa propre sœur ; il se laisse fléchir par elle, et la donne en mariage à Phédrome.

  1. Cet argument, qui est acrostiche, est attribué au grammairien Priscien.