Page:Plutarque - Vies, traduction Ricard, 1829, tome 1.djvu/257

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LES VIES
DES
HOMMES ILLUSTRES
PAR PLUTARQUE.





LYCURGUE.




SOMMAIRE.

I. Diversité d’opinions sur le temps où Lycurgue a vécu. II. Son origine. III. Il devient roi de Sparte, et ensuite tuteur du roi son neveu. IV. Ses voyages. V. Son retour à Sparte. VI. Il va consulter l’oracle de Delphes. VII. Ses lois. Formation du sénat. VIII. Droits du peuple et des rois dans les assemblées. IX. Autorité donnée aux Éphores. X. Il partage les terres. XI. Substitution de la monnaie de fer à celle d’or et d’argent. XII. Il bannit de Sparte les arts inutiles. XIII. Il établit les repas publics. XIV. Soulèvement des riches. Alcandre lui crève un œil. XV. Lois des repas publics. XVI. Avantages de cet établissement. XVII. Leur brouet noir. XVIII. Il ne donne point de lois écrites. XIX. Ses lois pour les bàtimens. XX. Règlemens utilitaires. XXI. Mariages, éducation des filles.XXII. Encouragemens aux mariages.