Page:Poe - Contes inédits traduction William L. Hughes, Hetzel.djvu/29

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

II

ÉLÉONORE


Sub conservatione formæ specificæ salva anima.
Raymond Lulle.


J’appartiens à une race connue pour la force de son imagination et l’ardeur de ses passions. On m’a appelé fou ; mais savons-nous encore si la folie est ou n’est pas autre chose qu’une intelligence sublime ? Savons-nous si une grande partie de ce qu’on appelle la gloire, si tout ce qu’on nomme profondeur n’a pas son origine dans une maladie de la pensée, dans certaines phases d’un esprit qui s’exalte aux dépens de ses facultés générales ? Ceux qui rêvent le jour ont connaissance de bien des choses qui échappent à ceux qui ne rêvent que la nuit. Dans la pénombre grise de leurs visions, ils