Page:Poincaré - La Théorie de Lorentz et le principe de réaction.djvu/25

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


et l’énergie apparente

.

Si donc représente l’énergie réelle rayonnée pendant le temps dt, représentera l’énergie apparente.

Soit l’énergie dépensée dans l’excitateur, elle est la même dans le mouvement réel et dans le mouvement apparent.

Il reste à tenir compte du recul. La force du recul multipliée par dt est égale à l’accroissement de la quantité de mouvement du fluide fictif, c’est à dire à

,


puisque la quantité de fluide créée est dt et sa vitesse . Le travail du recul est donc :

.

Dans le mouvement apparent, il faut remplacer par et par .

Le travail apparent du recul est donc :

Enfin dans le mouvement apparent, il faut tenir compte de la force complémentaire apparente dont j’ai parlé plus haut (4°). Cette force complémentaire est égale à


et son travail en négligeant est .