Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/106

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Si, au contraire, la détente est lente, est très petit ; est fini et la différence reste très petite. La détente isotherme se produit donc lorsque la détente est très lente.

72. Expériences de Clément et Desormes — Calcul de 

Appliquons ces résultats à l’expérience de Clément et Desormes.

L'appareil de ces physiciens se compose d’un grand ballon de verre fermé à sa partie supérieure par un robinet ; on peut, en aspirant par un tube latéral, diminuer la pression de l’air contenu dans le ballon ; un manomètre indique les variations de pression. Pour faire une expérience, on commence par raréfier l’air et l’on note l’excès de la pression atmosphérique sur celle de l’air du ballon. On ouvre alors le robinet pendant un temps excessivement court ; l’air extérieur se précipite dans le ballon et comprime l’air qui s’y trouve, d’où résulte une élévation de température. Quand la température a repris sa valeur initiale, on note la dénivellation du liquide dans le manomètre.

Soit la pression atmosphérique, et soit la pression de l’air dans le ballon après raréfaction. Quand on ouvre le robinet, la pression prend presque instantanément la valeur  ; par suite, la transformation est adiabatique et l'accroissement de pression est . Si nous désignons par la variation du volume spécifique qui en résulte, nous avons