Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


deux ondes, l’une centrifuge, avec une vitesse a, l’autre centripète, avec une vitesse . Cette dernière onde ne correspond à aucune réalité physique et il n’y a pas lieu de la considérer. Quant à l’onde centrifuge, c’est précisément l’onde sonore ; par conséquent, a représente la vitesse de la propagation du son et le rapport des chaleurs spécifiques est lié a cette vitesse par la formule


78. Appliquons cette formule à l’air en prenant le mètre, la seconde, le kilogramme, pour unités de longueur, de temps et de masse. Nous avons, d’après les expériences de Regnault sur la vitesse du son,


à 0° et à la pression atmosphérique. Cette pression, sur 1m², est


en prenant 9,81 pour l’accélération due à la pesanteur. La masse du mètre cube est 1,293 et, par conséquent, le volume spécifique est

En portant ces valeurs dans la formule (7), nous obtenons

C’est le nombre que nous avons adopté (65) dans le calcul de E ; il diffère peu du nombre trouvé par Röntgen, par la méthode de Clément et Desormes.