Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/465

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


446 Tnimuouvmuxoun. Le système étant isolé, son enlropie ne peut aller en did.. minuant ; par suite É: doit être positif quand t augmente. Or nous pouvons considérer S comme une fonction des s et des p. Alors nous avons dS dS ds dS dp m *-*Ê z : zz + 21 ; m * ou, en remplaçant É: et gg par leurs valeurs tirées des équations (22), V ds 2 ¢§ dU dsgg m* d, w"ã ;,1, ’ Par conséquent, las condition à laquelle doit satisfaire le système est (23) V >0 A-I dp ds ds dp ’ et cette inégalité doit être satisfaite pour toutes les valeurs des p-et des s. Nous allons voir qu’elle n’est pas toujours remplie. 329. Il est en effet possible d’imaginer un système pour lequel S passe par un maximum." Puisque S ne peut décroître, cette quantité reste constante quand elle a atteint sa valeur maximum, valeur pour laquelle le système est en équilibre. Nous pouvons supposer que cet état correspond à des valeurs nulles de s et de p, car, si ces variables avaient alors des valeurs différentes de zéro, s’ et p’, il suffirait de poser - V s :: s+s", p : p’+p"