Page:Porto-Riche - Bonheur manqué, 1889.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




XXI


Janv. 188.,
galerie Petit.


Tout en noir, comme au jour où ton cœur pardonna,
            Tu vins, chère infidèle.
Tu donnes le regret des femmes que l’on a ;
            C’est toi la plus nouvelle.

Mon âme est repartie au pays des toqués
            Et des formes parfaites,
Très loin des faux amis et des bonheurs manqués,
            Dont nos douleurs sont faites.