Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
113
BOI

De sable au sautoir d’argent, comme Riaud et la Villegillouart.

Guillaume, armé en 1420, pour le recouvrement de la personne du duc ; Pierre, mentionné à la réformation de 1536, père 1o de : Jean, époux en 1550 de Marie de la Bourdonnaye, dont : Valence, mariée, en 1577, à François de Talhouët, à qui elle porta la seigneurie du Boisorhand, 2o Jacques, sr de Noyal, marié à Guyonne Hubert, qui a continué la filiation.


Boisourhant (du), voyez Coëtgourhant (de).


* Boispéan (du), sr dudit lieu, de la Jaunière, de la Jeubrauderie et vicomte de Fercé, par. de ce nom, — sr de la Secquetiére et de la Pilardière, par. de Martigné-Ferchaud.

Anc. ext, réf. 1669, huit gén., réf. de 1427 à 1513, par. de Fercé, Martigné et Marcillé-Robert, év. de Reunes.

Ecartelé aux 1 et 4 d’argent, semé de fleurs de lys d’azur ; aux 2 et 3 d’argent fretté de gueules.

Pierre, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Guillaume, écuyer sous Tanguy du Chastel en 1422 ; Mathurin, épouse, vers 1450, Marie des Salles ; deux conseillers au parlement en 1742 et 1777 ; un chevalier de Malte en 1745.


Boispéan (du), sr dudit lieu, par. de Frossay, — de la Rouaudière, par. de Saint-Père-en-Retz.

Maint. par les commissaires en 1699.

D’argent à un arbre de sinople, accosté de deux lions affrontés de gueules.

Robert, épouse, vers 1427, Hermine de la Noue, de la paroisse de Frossay.


Boisriou (du), sr dudit lieu, par. de Trévoux-Tréguinec, — du Boisyvon.

Réf. et montres de 1427 à 1481, par. de Trévoux, év. de Dol.

D’argent à trois fasces accomp. de dix merlettes, le tout de sable, comme du Réchou.

Fondu au XVe siècle dans Ploësquellec, puis du Louët et le Borgne.


Boisriou (nu). sr dudit lieu, — du Boisgerbault, par. de Ruca, — de la Brosse, par. de Quévert, — de la Motte, par. de Pleudihen, — de Kerprigent, par. de Lanmeur, — du Gualès, par. de Ploubezre.

Anc. ext. chev., réf. 1668, huit gén., réf. et montres de 1441 à 1543, dites par., év. de Saint-Brieuc, Saint-Malo, Dol et Tréguier.

Fretté d’argent et d’azur. Voyez Riou.

Le nom ancien est Riou ; Olivier Riou, chevalier, et Luce son épouse, font une fondation à Saint-Aubin-des-Bois en 1232.

Bertrand, prévôt des maréchaux au siège de Pouancé en 1432, chambellan du duc en 1141, laissa d’Anne de Montauban : Gilles, maître d’hôtel de la duchesse Anne et gouverneur de Saint-Malo en 1485, père de François, gouverneur de Saint-Malo et Morlaix, époux de Marie de Trogoff, dame de Kerprigent.


Boisriou (du), voyez Borgne (le).

Tome I.
15