Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/182

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
145
BOU


Boulomer, sr de Lorière, par. de Nozay, év. de Nantes.

Une fasce chargée de trois molettes ; aliàs : d’argent à une boule de gueules, sur une mer d’azur (Arm. 1696).

Deux auditeurs des comptes de ce nom, de 1529 à 1558.


Boulonneau.

D’argent à trois têtes de loup de sable. (Blancs-Manteaux).

Jean, archidiacre de Rennes en 1525.


Boulonnois, sr de Saint-Simon.

D’argent à la fasce de gueules, accomp. en chef d’une boule de sable, surmontée de trois noix de même et en pointe d’un lion aussi de sable (Arm. 1696)

Un sous-maire de Nantes en 1692 et un auditeur des comptes en 1785.


Bouquais, sr des Touches.

Déb., réf. 1669, ress. de Rennes.

D’azur à la fasce d’or, accomp. de trois bustes de pucelle de même, comme Bonin (Arm. 1696).


Bourasseau (orig. de Poitou), sr de la Renolière.

D’azur à deux épées d’or en sautoir, accomp. de deux étoiles de même, l’une en chef, l’autre en pointe (Arm. 1696).

Un auditeur des comptes en 1779.


* Bourayne, év. de Léon.

D’argent au chevron de gueules, accomp. de trois croissants d’azur ; au chef d’or, chargé d’une ancre en pal de sable.

Un capitaine de vaisseau, baron de l’Empire en 1811, confirmé sous la Restauration en 1814, † 1817.


* Bourblanc (du), sr dudit lieu, par. de Plourivo, — de Keramanac’h, par. de Squiffiec, — de * Guermel, par. de Benvénan, — de Beaurepaire et de Kernabasque, par. de Plouagat-Chatelaudren, — de Penanrun, — de Keranroux, — du Cosquer, par. de Pommerit-Jaudi, — de Poulfanc, — de Kergaro (en français d’Apreville), par. de Quimper-Guézennes, — de Grand-Pré, par. de Plérin, — comte de Poilley, par. de ce nom, — marquis de Saint-Hylaire de Harcouët, en Normandie.

Anc. ext., réf. 1668, six gén., réf. et montres de 1423 à 1543, par. de Plourivo, Plounez et Pludual, év. de Saiat-Brieuc, Lanvollon, év. de Dol et Squiffiec, év. de Tréguier.

De gueules au château d’or. Devise : Custodi nos, Domine, et aussi : Dinam (sans tache).

Tome I.
19