Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/184

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
147
BOU


Bourdonnais (de la), voyez Mahé.


Bourdonnaye (de la), voyez Gardin.


Bourdonnaye (de la), voyez Prez (des).


Bourdonnaye (de la), sr dudit lieu, par. de Gévezé, — du Valmarquer, par. de Guer, — de la Bouëxière, par. de Carentoir, — vicomte de Coëtion en 1647, par. de Ruffiac, — sr de Saint-Malon, par. de Bourseul, — de Laillé, par. de ce nom, — * de Blossac, par. de Goven, — * de Montluc et de la Juliennais, par. de Saint-Etienne, — de Boisry, par. de Sérent, — de la Bretesche, — * de Coëtcandec, par. de Grand-Champ, — de Bratz, par. de Montoire, — de la Hunelaye, — de Liré, en Anjou, — de Cordemais, par. de ce nom, — de Clayes, par. de ce nom, — de la Salle, — du Boisguérin et de Rangervé, par. de Sixt, — de Ranlieu, par. de Saint-André-des-Eaux, — du Boishullin, par. de Pipriac, — de Kerallot, — de Clermont, par. du Cellier, — marquis du Timeur, par. de Poullaouën, — sr de Kerroland, par. d’Herbignac, — de la Varanne, en Anjou, — de Chateloger, par. de Saint-Herblon, — de Beaumont, par. de Saint-Laurent de Greneuc, — du Deil, par d’Allaire, — de Kerozet, par de Saint-Avé, — de la Bouëxière, par. de la Gacilly, érigée en marquisat sous le nom de la Bourdonnaye en 1717, — de Lesmais, par. de Plestin, — de Coëtinizan, par. de Pluzunet.

Anc. ext. chev., réf. 1668, douze gén., réf. et montres de 1427 à 1536, par. de Gévezé, év. de Rennes, Guer et Bourseul, év. de Saint-Malo, Carentoir et Saint-Avé, év. de Vannes.

De gueules à trois bourdons d’argent en pal (Sceau 1375).

Olivier, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; Guillaume, vivant en 1350, donne quittance de ses gages et de ceux des écuyers de sa chambre en 1375 ; Robin, jure l’association pour empêcher l’invasion étrangère en 1379 et épouse Jeanne de la Chapelle, de la maison de Molac ; trois chevaliers de l’ordre depuis 1622 ; sept chevaliers de Malte, dont deux commandeurs depuis 1660 ; trois présidents à mortier et un président aux enquêtes depuis 1703 ; un intendant de Poitiers en 1750 ; une abbesse de Saint-Sulpice de Rennes en 1755 ; un évéque de Léon en 1701 † 1745 ; un abbé de Saint-Maurice de Carnoët en 1728 ; une abbesse de la Joie en 1776 ; un sous gouverneur des ducs d’Angoulême et de Berry, lieutenant-général en 1792 ; deux maréchaux-de-camp en 1791 et 1821 et un pair de France de nos jours ; trois membres admis aux honneurs de la cour depuis 1756.

La branche du Valmarquer fondue en 1560 dans du Houx.


Bourg (du) sr dudit lieu, par. de Marcillé-Robert, év. de Rennes.

D’azur à trois losanges d’argent, accolés en fasce (Arm. de l’Ars.)


Bourg (du), sr de l’Étang-Hervé, par. de Saint-Donatien, — du Boismarquer, par de Missillac, — des Essarts.

Déb. réf. 1669, ress. de Nantes.

D’azur à deux molettes d’or en chef et une merletle de même en pointe.

Un secrétaire du Roi en 1701, † en charge en 1711.