Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/304

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Lojou ; la branche de Locmaria fondue vers 1460 dans du Parc ; la branche de Kerninon fondue dans le Roux. D'autres branches conservèrent le nom de Phélippes, voyez PhéLippes.

CoëTgourgAur/r (de), sr de Kerguidouc.

Réf. el montres de 1513 à 1543, par. de Pludual, év. de Saint-Brieuc.

Echiqueté d'argent et de gueules, à la bande d'azur chargé de trois roses d'or (Arm. de l'Ars.).

^octgourhant ou Boisourhant (de), sr dudil lieu, par. de Louannec, — de Pratanscoul, par. de Camlez, — de Leslec'h, par. de Trélévern.

Réf. et montres de 1427 à 1543, dites par., év. de Tréguier et Perros-Guirec, év. de Dol.

D'or au lion de sable, brisé d'une fasce en divise de gueules, comme Hvon de Hcrlan.

Geoffroi, lait une transaction avec les moines de Beauport en 125 i relativement à une dime, paroisse do Plourivo ; Olivier, fils du précédent et Agnès sa compagne se désaisissent en 1270 de dîmes, paroisse de Saint-Quay en faveur de Geoffroi leur (Ils ; Huon, prête serment au duc entre les nobles de Tréguier en 1437.

Geoffroi, chevalier au combat des Trente en 1351, parait issu de cette famille.

CoëTGouzAn (de), év. de Tréguier.

D'argent à une hure de sanglier de sable, posée en pal, défendue et allumée d'argent. (G. le B.\.

CoëTGuiziou (de), sr dudit lieu et de Guermorvan, par. de Louargal, — de Keranmilin.

De sable au massacre de cerf d'or(G. le B.) ; aliàs : de sable à trois rencontres de cerf d'argent.

La branche de Guermorvan fondue dans Kerguèzay, puis Goêtbriand.

CoëThéLOuhy ou Cootloury (de), sr dudit lieu, par. de Cavan, — de Landébédan. — de Remarquer, — de Runaudren, — de Kerally, — de Kergomar, — de Moréac, — de Villeneuve.

Anc. ext., réf. 1668, huit gén., réf. el montres de 1427 à 1543, par. de Cavan, év. de Tréguier.

Fascé de six pièces, trois pièces d'argent frettées de gueules et trois pièces de sable plein.

Olivier, épouse vers 1440 Marguerite le Maignan ; un page du Roi en ni" ; un chevalier de Saint-Lazare en 1727; une fille à Saint-Cyr en 1787. Fondu dans Rosily.

CoërauAL (de), sr dudit lieu, par. de Plouguernével, — de Bauzo, par. de Malguénac. Réf. et montres de 1481 à 1536, dites par., év. de Cornouaille et Vannes.

Porte trois fasces, à la bordure chargée de treize basants ou tourteaux (Sceau 1315).

Henri fils d'Henri et petit-fils de Rolland, fait un accord avec'le vicomte de Rohan en 1315 ; Olivier, écuyer dans une montre de 1356.

CoëtiLez (de), sr