Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/306

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
269
COE
Coëtléan (de), sr dudit lieu, par. de Plusquellec.
Réf. 1536, par. de Plusquellec, év. de Cornouaille. D'argent à la bande fuselée de sable (Arm. de l'Ars.).
Coëtléguer (de), sr dudit lieu. par. de Trégrom, év. de Tréguier.

Ecartelé au 1 et 4 : contre écartelé d'or et d'azur, qui est Tournemine, chaque quartier chargé d'une étoile de l'un en l'autre ; aux 2 et 3 : vairé d'argent et de gueules, qui est Keranraiz ; sur le tout : fascé ondé d'or et d'azur. (G. le B.)

Jean, écuyer dans une montre reçue à Paris en 1356 ; Rolland, écuyer dans des montres reçues par le connétable du Guesclin en 1371 et 1373. Fondu dans Kerimel, puis Kersauson.

Coëtlestrémeur (de) (ramage de Rivoalan), sr dudit lieu et du Cosquer, par. de Plounéventer.

Réf. de 1426 à 1447, par. de Plounéventer et Plouénan, év. de Léon.

D'argent au sautoir accomp. en chef d'une étoile, en flancs et en pointe de trois quintefeuilles, le tout de gueules, comme Coëtquis, le Grand, Kerbouric, du Plessix et Plorsquellec.

Fondu dans Penmarc'h.

Coëtléven (de), sr dudit lieu, par. de Trégrom, — de Kermenguy, par. de Ploumilliau.
Réf. et montres de 1427 à 1543, dites par. év. de Tréguier.

D'argent au lion de gueules.

Fondu dans Rosmar.

Coëtlez (de), sr dudit lieu, par. de Tréfilez.

Réf. et montres de 1445 à 1503, par. de Tréfilez, év. de Léon.

Fondu dans Boiséon, puis Poulpiquet.

*Coëtlogon (de), marquis dudit lieu en 1622 et sr du Gué-de-l'Isle, par. de Plumieux, — de Kerbério, par. de Plestin, — de la Lande, par. de Pacé, — vicomte de Méjusseaume en 1570 et sr de la Motte-au-Vicomte, par. du Rheu, — baron de Pleugriffet, par. de ce nom, — sr de la Gaudinaye, par. de Ploërmel, — d'Ancremel, par. de Plouigneau, — de Kervéguen, par. de Plouzélambre, — vicomte de Loyat et sr de Lezonnet, par. de Loyat, — sr de Kerhuel, par. de Saint-Michel-en-Grève, — de Lescrec'h, par. de Taulé, — de Pontlo, — de la Bourdelaye, par. de Campénéac, — de la Ville-Guyoraarc'h, par. de Laurenan, — du Gué-au-Duc, — de Botbléven, par. de Cléguérec.

N'ont pas produit à la réf. de 1669 ; réf. et montres de 1426 à 1543, par. de Plumieux et Laurenan, év. de Saint-Brieuc, Ploërmel, Loyat et Campénéac, év. de Saint-Malo, Plouigneau et Plouzélambre, év. de Tréguier.

De gueules à trois écussons d'hermines (Sceau 1370), comme du Bé et Riaut.

Devise : De tout temps Coëtlogon.

Cette maison qui remonte à Eudes, sire de Coëtlogon, époux en 1180 d'Agnès de Derval, a produit entre autres personnages remarquables : Olivier, chevalier de l'Hermine en 1454, président aux comptes en 1462 ; Robert, abbé de Saint-Méen en 1443 † 1492 ; Gilles, cham-