Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/328

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


avant 1372 Mahaut du Cambout ; Jean, capitaine du château de Lehon en 1480, père de Jean, marié en 1502 à Jeanne Béniçuet ; deux volontaires au combat de Saint-Cast en 1758.

La branche ainée fondue dans le Voyer, puis le Felle.

-cornouaille, comté et évêché dont Quimper était la capitale.

D'azur au mouton passant d'argent, accorné et onglé d'or.

Le comté de Cornouaille était l'apanage des puînés de Bretagne, qui possédèrent, tout le duché en 1066, par la mort sans postérité du duc Conan II, frère d'Havoise, épouse de Hoël, comte de Cornouaille, + 1084. Aiain Fergent, fils des précédents, succéda à son père dans le comté de Cornouaille, et à sa mère dans le duché de Bretagne ; il mourut en 11 19.

•cornouaille (de), en breton Kernéu ; (de), sr dudit lieu, de Kerinou et de KerdulT, par. de Lambèzellec, — de Lossulien et de Kerguern, par. de Guipavas, — de Kerescar, — de l'Isle Yvon, du Guermeur et de Kerulaouen, par. de Ploudiry, — du Mescam, par. d'Hanvec, — de Lanros, par. d'Ergué-Armel, — de Kermodiern, par. de Rosnoën.

Ane ext. chev., réf. 1669, dix gén., nf. et montres de 1426 à 1534, par. de Lambèzellec, Guipavas, Plounéour-Ménez, év. de Léon, Hanvec, Rosnoën, ErguéArmel et Riec, év. de Cornouaille.

Ecartelé aux 1 et 4 : de Cornouaille ancien ; aux 2 et 3 : de Kerguern ; sur le tout : .d'argent au croissant de gueules, qui est Kernéau ; aliàs : frelté d'argent et d'azur qui est Kerguern, chargé d'un croissant de gueules qui est Kernéau (Sceau 1313).

Helgomarc'h, époux de Mabille, inhumée à Carnoët, vers 1313, père et mère de Guillaume, lequel servit vaillamment la comtesse de Montfort depuis 1342 jusqu'à sa mort ; Olivier, capitaine de Lesneven en 1338 ; Olivier, épouse en 1437 Catherine de Mesnoalet ; Olivier, prisonnier des Espagnols à la bataille de Cérignole en 1503.

La branche de Kerinou fondue en 1750 dans le Borgne de la Paine ; la dernière branche, fondue en 1845 dans Hersart.

, cornu, sr du Sable, par. de Saint-Nazaire.

D'azur au chevron d'or, uccomp. de trois glands versés de même (Arm. 16961. François, président des traites et gabelles de Clisson en 1696.

CornuLier, sr de la Haudelinière, de 'Lucinière, de Montreuil, baron, puis comte de la Roche en 1718, par. de Nort, — sr de la Haye, par. de Saiute-Luce. — de la Touche, par. de Nozay, — vicomte de Rezé, par. de ce nom, — srdes Gravelles, par. de SaintOnen, - marquisdeChâteau-Fremontea 1683, par. de Saint-Herblon, — comte de*Vair, par. d'Anetz, —sr du *Bois-Maqueau et de la Sionnière, par. de Teillé, — comte de Largouët, par. d'Elven, — baron de Montrelais, par. de ce nom, —sr de la *Caratcrie et de la Pajotterie, par. de Saini-Etienae-de-Mer-Morte, — du Pezle, de Lorière, de la Grande-Haye, de Jasson et de Malnoè, par. de Brains, — du Vernay et du Meixf par. des Touches, — baron de Lan vaux, par de Grandchamp. An*1, ext. chev., réf. 1668, sept gén. ress. de Nantes.