Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/368

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


r}} de Lanharan, par. de Plestin, — de Kerhelou, par. de Plouigneau, — de Trédillac, par. de Botsorhel.

Réf. et montres de 1427 à 1543, par. de Plestin et Botsorhel év. de Tréguier. Do gueules à cinq coquilles d’argent en sautoir.

Derian Ou Derrien, srde Pratalan et de KergofT, par. de Plouider, — de Kersullien, de Kermenguy et de Kerabret, par. de Cléder, — de Castelouroup et de Kerdeniou, par. de Plouguin.

Réf. et montres de 1426 à 1534, dites par., év. de Léon.

D’argent à une fasce de gueules, accomp. de six macles d’azur (Sceau i415).

Prigent, éeuyer de la retenue d’Olivier de Clisson en 1378 ; Yvon, sr de Kermenguy, prit du service en France et fit montre à Bourges en 1418.

La branche de Kergoff ne porte depuis U48 que le nom de KergofT, voyez Kergoff.

La branche de Kermenguy ne porte depuis 1500 que. le nom de Kermenguy, voyez Kermenguy.

On trouve Hervé, croisé en 1248 (cab. Courtois) et Guillaume, sénéchal de Bretagne en 1352 ; mais nous ne savons à laquelle des familles Derrien ils appartenaient. Le sr de Ménémeur, ressort de Lesneven, débouté à la réformation de 1668.

Derrien, sr de Goasfilau, par. de l’leubihan, — de la Villeneuve, — de Ponlbir. Anc. ext. réf. 1670, six gén., réf. et montres de 1427 à 1481, par. de Cavan et Pleubihan, év. de Tréguier.

D’argent à deux lions affrontés de gueules. Devise : Nec. sine sanguine fuso.

Jean, capitaine des île et château de Bréhat en 1407, fit la guerre en Poitou contre les Penthièvre en 1420 ; Roland, vivant en 1484, épouse Marguerite Pastour.

Derrien .

Réf. de 1427, par. de Ploumagoar, év. de Tréguier

De gueules à un épervier grilleté d’or, se repaissanl d’une cuisse de perdrix au naturel, comme Pommées.

Derrien, sr de Kergarff et de Kerménec, par. de Melrand, — de Kergorlay, par. de Moréac. Réf. et montres de 1448 à 1536, dites par., év. de Vannes.

Une fasce haussée, accomp. en pointe d’une fleur de lys (Sceau 1305, mss. Gaignicres).

Tidbaut, contribue à Vannes au denier de la croLv en 1271 ; Eon, rend hommage au vicomte de Rohan en 1396; Guillaume, abbé de Saint-Maurice de Carnoôt en 1458.

Perval (de), baron dudil lieu en 1451, par. de ce nom. — sr du Boisbodin et de la Motte par. de Theil . de la Lanceulle, par. de Janzé. — de Brondineuf. par. de Sévignac. — de Couêsbilly de TÉpinefort, du Chauchix et de Bellouan par. de Ménéac, — du Gueynon, par. de St-Vran, — de la Brière, — de Vaucoaleurs. par. de Trélivan, de la Ramée — de Couèllan, par. de Guitté, - de Launay, par. de faraoèl, — du Dourduff de l’Estang et de Kervasdoué, par de Plougoulra, - de