Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/394

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Enfant-dieu (l’), voyez. Lenfant-dieu .

Enez, voyez Isi.e (de L’).

Bnfernet (d’), voyez Amphernet (d’) .

Empérière (l’), voyez Lempérikre.

Engente (d’), voyez Bigot.

Enoret (l’), voyez Honoré (l’).

Eon, sr de la Fontaine, par. de Cherrueix, — de la Villebague, — de la Villeauroiu,

— de la Palue, — du Vieux-Chàtel, — du Hiudré, par. de Saint-Coulomb, — du Vausalmon, par. de Cancale, — baron de Kerouzéré, par. de Sibéril, — sr de Trogoff, par. de Plouescat, — de la Bouyière, par. de la Chapelle-Janson, — de la Rouaudaye et du Pontgirouard, par. de Carfantain, — de Carman, par. de Kernilis,

— comte de Cély en Brie.

Maint, à l’intend. en 1709 ; réf. de 1478 à 1513, par. de Saint-Coulomb, Cherrueix et Carfantain, év. de Dol.

D’argent au lion de sable.

Jean, vivant en 1513, marié à Marie du Han ; un secrétaire du Roi en la chancellerie de Bordeaux en 1700 ; deux secrétaires du Roi à Rennes en 1707 et 1709 ; trois officiers de la vénerie et de la fauconnerie en 1749.

La branche de Cély a produit un maréchal de camp en 1780.

Eonnet, sr de Saint-Yvinet, par. de Guiscriff.

Ext., réf. 1669, sixgén., montre de 1562, par. de Guiscriff, év. de Cornouaille.

D’argent au lévrier rampant de sable, colleté d’argent, accomp. de trois hures de sanglier, arrachées de gueules.

Guillaume, épouse vers 1500 Jeanne de Penfrat ; Guillaume, épouse en 1531 Catherine de Kervénozaêl.

On trouve Thébaut, dans une montre d’Olivier de Clisson en 1375 ; Jean, en débat ê les paroissiens de Plélan-le-Grand en 1440, et nonobstant ne paie rien, parce qu’il a été armé ès mandements ; Guillo, franc archer de la paroisse d’Herbignac en 1453, franchi pour un demi feu par lettres du duc Jean ; nous ignorons s’ils appartenaient à la famille qui précède.

Epert, srde Sartelle, év. de Rennes. D’argent à l’ancre de sable. Un audiencier à la Chancellerie en 1732.

Epervier (l’), srdu Plessis-Raffray, par. de Domagné, — de la Bouvardière et de Langevinière, par. de Saint-Herblain, — de la Gascherie, par. de la Chapelle-sur- Erdre, — de l’Épine-Gaudin, par. de Saint-Julien-de-Concelles, — du Loroux-Bot- tereau, par. de ce nom, — de Briort, par. de Port-Saint-Père, — du Bois-Cornillé,