Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/395

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



ERN

par. d’Izé, — de la Richardais, par. de Moatreuil, — du Boisglé, par. de Quessoy, — de la Gaillarderie, par. de Maumusson, — de Launay et de la Haultiére, par. de Chantenay, — d’Orvault, par. de ce nom, — de Treillières, par. de ce nom, — de la Verrière, par. de Saint-Donatien, — de la Bourdinière, par. de Chàteau-Thébaut.

Réf. et montres de 1429 à 1544, par. de Domagné et Montreuil-sous-Pérouse, év. de Rennes ; Quessoy, év. de Saint-Brieuc ; Saint-Herblain, Maumusson et Chàteau-Thébaut, év. de Nantes.

D’azur au sautoir engreslé d’or, accomp. de quatre besants de même (Sceau 1435), comme Julliot.

Pierre, sr de Launay, vivant en I400, père de Robert, chevalier de l’Hermine en Hbi ;Jean, évêquede Saint-Brieuc puis de Saint-Malo, † 1486 ; Georges, marié en 1460 à Marguerite de Montauban, père d’Artur, grand veneur de Bretagne en 1488, qui de Françoise Landais, fille unique du trésorier de Bretagne, laissa François, marié à Anne Gouyon de Matignon dont : deux filles mariées l’aînée, Bonaventure à François de la Noue, l’autre k René de Bouillé.

Guillaume, abbé de Saint-Aubin-des-Bois, de Bégardet du Relec, † 1515. Epervier (l’).

D’azur à l’épervier d’argent, tenant en ses serres un rameau de laurier d’or, (G. le B.).

Erbrée (d’), srdudil lieu, par. de ce nom, — de la Chèze, par. de Plélan, — de la Haye.

Réf. et montres de 1476 à 1513, par. de Plélan-le-Grand, év. de Saint-Malo.

D’argent à trois molettes de sable, comme Dollier, et Couaisnon.

Agnes et Guyote, abbesses de Saint-Georges de Rennes de 1250 à 1274 ; Guillaume, delà maison du comte de Laval, en 1479; Guy, vivant en 1513 marié à Jacquemine de la Piguelais ; Jean, conseiller au parlement en 1578, épouse Gillette de la Fontaine.

  • Erm Ou Ermo (d’) (orig. d’Italie).

D’azur au pélican d’or ; au chef de gueules, chargé de trois billettes d’argent. (Arm. 1696). Devise : Non illis et sanguine parais.

Jean, notaire royal à Brest et greffier des traites de l’évêché de Léon en 1696,

Ermar, sr de Lieuzel, par. de Pleucadeuc, — de Kerhuélic, par. de Baud, — de Coëtdolo, — de la Grée et du Faahoèt, par. de Tréal, — de Beaurepaire, par. d’Augan, — de la Ville-Robert, par. de Ruffiac.

Anc. ext. réf. 1668, sept gén., réf. et montres de 1426 à 1536, par. de Pleucadeuc, Tréal et Ruffiac, év. de Vannes.

De gueules à neuf besants d’or 3. 3. 3, comme Malestroit.

Eonet, vivant en 1426, épouse Toinette du Boschet, dont : Jean, vivant en H4i marié à Anne le Comte.

La branche de Lieuzel et de Kerhuélic fondue en 1666 dans Cosnoual.

Ernault, sr de Launay, par. de Médréac, — de la Gilaudière.

Réf.