Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/409

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Fablet, sr de la Motte, év. de Rennes.

De gueules à la croix d’argent, chargée de cinq hermines de sable ; au chef d’azur, chargé de trois étoiles d’argent. Devise : Ex voto publico.

Un conseiller au présidial, maire, lieutenant-général de police et député de Rennes aux États de 1780.

Fabre, sr des Oroux.

D’azur au chevron d’argent, accomp. en chef de deux marteaux d’or et en pointe d’un rocher de même sur une terrasse de sable (Arm. 1696).

Nous ignorons si un lieutenant de la maréchaussée à Vannes en 1780, du nom de Fabre, père d’un baron de l’Empire, lieutenant-général en 1831,† 1858, appartenait à la même famille.

Fabroni (orig. d’Italie), sr de la Pregenterie, — du [Plessix, par. de Pipriac, — de la Garoulaye, par. de Ploèrmel, — de la Robinaye, par. de Bain, — de la Roche, — de Kerbonnaire, — du Boisguéhenneuc, par. d’Augan. Maint, au conseil en 1718 et par arrêt du pari, de 1738, six gén., ress. de Ploërmel.

D’azur à une bande (aliàs : barre) d’or, chargée de trois marteaux de sable, accomp. en chef d’un globe d’argent croisettes de gueules ; aliàs : soutenant une aigle impériale essorante de sable.

Paul, naturalisé par lettres de 1566 épouse Françoise Allory, dont Alexandre, sr de la Gras, procureur du Roi à Ploêrmel en 1607, marié à Anne Bréhault.

Plusieurs conseillers au parlement depuis 1683.

Fabri (orig. de Toscane), sr de Bonnepart, par. de Theix, év. de Vannes.