Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/429

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Fonchays (de La), sr dudit lieu, par. de Saint-Malo-de-Phily, — de Trébéheuc, du Bignon et de la Villays, par. de Guignen.

Réf. et montres de 1427 à 1513, dites par., év. de Saint-Malo.

De vair à la croix de gueules (Sceau 1380).

Un croisé de ce nom en 1248 (cab. Courtois) ; ilacè, ratifie le traité de Guérande en 1380.

Fond (de La).

Déb., réf. 1668, ress. de Nantes.

D’azur à une fontaine jaillissante d’argent, accomp.en chef de deux lacs d’amour d’or (Arm. 1696).

Pierre, secrétaire du Roi en 1607; Bon, contrêleur général des finances de Bretagne en 1660.

Fontaine (de La), près d’Hennebont.

D’argent au lion de sinople (Arm. de l’Ars.).

Fontaine (de La), châtelain dudit lieu en 1572, près Fougères.

D’argent à trois branches de chêne englantées de sable, posées en fasces, 2.1 (Arm. de l’Ars.).

Guillaume, sénéchal de Morlaix, puis conseiller au parlement en 1557; Gillette, dame de la Fontaine, mariée à Jean d’Erbrée, conseiller au parlement en 1S78. De la famille d’Erbrée la seigneurie de la Fontaine a passé par alliance aux Volvire puis aux Guèrin de la Grasserie.

Fontaine (de La), sr dudit lieu, par. de Corps-Nuds, — de la Raignière, par. de Mélesse, — du Temple, de la Chesnelière et de Bonnemaison, par. de Châteaubourg. Réf. de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.

D’azur au chevron d’or, accomp. de trois besants de même (G. le B.), comme Jarnigan.

Fontaine (de), sr dudit lieu, par. de Langadias, — du Perquer, par. de Pleugueneuc» — de Keroni, par. de Plélan, — de la Cochais, par. de Plorec, — de la Vigne, par. de Bourseul, — de * Mervé, — de Trevenaye, — des Coutus-Gerbert.

Anc. ext., réf. 1669, six gén., réf. et montres de 1428 à 1513, par. de Plorec, Plélan-le-Petit et Mégrit, év. de Saint-Malo, Pleugueneuc etMiniac-Morvan, év. de DoI.

D’azur à la fasce nouée d’or, accomp. de trois coquilles d’argent.

Etienne, sr de la Cochais, vivant en 1428, épouse Jeanne de la Motte, dame du Perquer ; Etienne, vivant en 1513 épouse Guillemette Gallais ; un membre tué à Quiberon en 1795.

On trouve Guillaume, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; mais nous ne savons à quelle famille Fontaine il appartenait.

Fontaine (de) (orig. de Picardie, puis Touraine), sr de Verveille, — du Chaillou, — de la Morandière, — du Teil.

D’or à trois écussons de vair, bordés de gueules.