Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/430

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Un chevau-léger de la garde du Roi en 1669, écuyer du prince de Condé en 1683; un secrétaire des finances de la duchesse de Berry en 1714, dont la postérité s’est établie en Bretagne.

Fontaine (de La), sr du Cléray et de la Ferronnière, par. de Vallet, — du Douet- Rouaud et de la Thébaudière, par. du Loroux-Bottereau. Réf. 1430, par. de Vallet, év. de Nantes. Fondu en 1604 dans du Bois.

Fontenailles (de), sr de Trec’halon.

D’argent à la fasce jumelle fleurdelysée et contrefleurdelysée de six pièces de gueules (Arm. de l’Ars).

Jamet, de la retenue du maréchal de Rieux en 1414 ; Jean, capitaine des francsarchers et élus de l’évêché de Rennes en 1488.

Fontenay (de), sr dudit lieu, par. de Chartres, — de la Motte-au-Vicomte, par. du Rheu, — vicomte de Loyat, par. de ce nom. D’argent à trois jumelles de gueules, mises en bandes (Sceau 1403).

Amaury, maréchal de Bretagne, chambellan du duc et capitaine de Rennes de 1379 à 1409, épouse Jeanne le Vayer.

La branche aînée fondue en 1408 dans d’Acignè, d’où la seigneurie de Fontenay a passé par alliance aux Cossè puis en 1662 aux Neuville de Villeroy et par acquêt aux du Pont des Loges. La branche de la Motte-au-Vicomte et de Loyat également fondue dans dîAcignè, puis Maure, le Rouge et en 1536 Coêtlogon.

Fontenay (de).

Porte 2 fasces surmontées d’un lambel à 5 pendants (Sceau 1248). Alexandre, croisé en 1248 (cab. Courtois).

Fontenay (le).

Réf. et montres de 1423 à 1476, par. de Maroué, Plénée-Jugon et Plédran, év. de Saint-Brieuc.

D’or à l’écu en abyme de gueules, à l’orle de huit merlettes de même. comme VEspine.

Olivier, l’un des écuyers du combat des Trente en 1350 ; Olivier, prête serment au duc entre les nobles de Lamballe en 1437 ; Guillaume, homme d’armes dans une montre de 1488.

Fontenay, sr de Kerambosquer, par. de Plougonvelin, — de Lezirieuc et de Lanmoyzan, par. de Plouzané, — de Kerbrat, par. de Guisseny. Déb., réf. 1670, ress. de Lesneven.

D’argent à la fasce d’azur, accomp. de deux dauphins de même. (G. le B.). La branche de Kerambosquer fondue vers 1568 dans le Borgne.

Fonteneau, sr de Malabry.

D’azur au héron d’argent, tenant dans son bec une truite d’or (Arm. 1696). Pierre, syndic de Quintin en 1696.

Tome I. 50