Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/434

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


le), sr de Kervaëcet de Kerilli, par. de Trédarzec, — de Kermorzur.

Réf. et montres de 1427 à 1543, dite par., év. de Tréguier.

De gueules à l’aigle d’or.

Forestier (le), sr de la Hazaye, par. de Trégueux, — de Kermorvan.

Réf. et montres de 1423 à 1535, par. de Trégueux év. de Saint-Brieuc.

D’argent aune feuille de houx d’azur en pal. Voyez Forestier De Keraiiuis.

Alain, procureur-général en 1490.

Forestier (le), sr de la Noë, — de Lesmadeuc, par. de Peuraerit-Cap, — de Kerantin.

Ecartelé aux 1 et 4 : d’azur à trois noisettes d’or ; aux 2 et 3 : d’argent à la rose de gueules, au chef de sable ; sur le tout : de gueules au lion couronné d’argent (Arm. 1096).

Un capitaine de la milice garde-cêtes de Peumerit en 1696.

Forestier (le).

Porte une fleur de lys florencée (Sceau 1292, Blancs-Manteaux).

Olivier, croisé en 1248 (cab. Courtois) ; mais nous ne savons s’il appartenait à cette famille.

Forestier (le), sr de Kervazin et de Treffles’h, par. de Plounévez-du-Faou, — de Crec’hénou, — de * Quillien et de Penhep, par. de Dirinon, — de * Kerizit, par. de Daoulas, — de Kerosven, par. de Lannilis, — de Boiséou, par. de Lanmeur, — du Cosquer et de Tréléver, par. de Guimaëc, — de Trégouadalen, par. de Plougasnou, — de Kerangoaguet, par. de Carantec.

Ext., réf. 1671, sept gén., réf. et montres de 1481 à 1536, par. de Plounévez-duFaou, év. de Cornouaille.

De sable à la bande(aliàs à trois bandes) fuselée d’argent.

Mahè, marié vers 1445 à Plézou le Trancher, père de Guillaume, archer en 1481 ; un mousquetaire de la garde du Roi, blessé à Oudenarde en 1708 et à Malplaquet en 1709.

Les sr de la Saulraye, par. de Collorec de Keramel,.par. de Plouyé, déb. réf. 1609, ress. de Châteaulin.

Forge (de La), (orig. du duché de Bar), sr d’Assouville, — d’Ambrouvilliers, — de l’Épine, par. de Couëron. Maint, à l’intend. en 1702, sept gén., ress. de Nantes.

De gueules à l’aigle d’or, accomp. d’un demi-soleil de même, mouvant du flanc dextre ; coupé d’azur à trois fascos d’argent, accomp. d’un croissant de même en chef, posé à l’angle dextre.

Valentin, épouse en 1520 Elisabeth de Prunelay.

Forgeais, sr de Serigné.

De sable à trois rencontres de cerf d’or (Arm. de l’/trs).