Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/436

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


aux 1 et 4 : d’argent à trois chouettes de sable, becquées et membrées de gueules, qui est Forsanz ; aux 2 et 3 : de gueules au lion d’argent, qui est Lomagne Aliàs : d’azur à neuf billettes d’or en sautoir, qui est Nuz.

Bernard fils Guillaume, marié en 1055 à Azeline, fille d’Odon, vicomte de Lomagne, fait une donation à l’abbaye de St-Mont, ordre de Cluny en 1062 ; Gèraud, épouse vers 1236 Aspasie de l’Ile-Jourdain ; Amanieu, fils ainé $ Hugues, sr de Forsanz, en Condomois, épouse en 1467 Agnès de Montesquiou ; Pierre, puiné, capitaine des gens d’armes du sire d’Albret, s’établit en Bretagne en 1487 et substitua à ses armes celles de Jeanne Nuz, sa femme, dont il eut : Gaillard, gouverneur de Dinan et gentilhomme de la chambre du Roi François Ier en 1526, marié à Françoise James, dame de Gardisseul.

Trois chevaliers de l’ordre depuis 1590 ; un page du Roi en 1739, et un lieutenant des maréchaux de France à Hédé en 1781.

Fort (le), sr de Broons.

De gueules à la bande d’or, à la bordure de même (Arm. de l’Ars.). Antoine, auditeur des comptes en 1554.

Fort (du), voyez Galbaud. Fortécu.

Bandé d’argent et d’azur (Arm. de l’Ars).

Fortia (orig. d’Avignon), sr de Plessix-Fromentière, — du Cléreau, — de Paradis,

— d’Urban.

D’azur à la tour d’or, maçonnée de sable, posée sur un mont de six coupeaux de sinople. Devise : Tunis fortissimo, virtus.

Bernard, conseiller au parlement do Bretagne en 1556 ; Marc, premier président aux comptes en 1551.

Fortin .

D’argent au lion de gueules, tenant entre ses pattes une branche de thym de sinople.

Un major au régiment du Cap, à Saint-Domingue, en 1740, père d’Aignan, secrétaire du Roi à la chancellerie de Rennes en 1771.

Fortin (orig. de Normandie, y maint, en 1666), sr de la Hoguette. D’azur au chevron d’or, accomp. de trois molettes de même.

Un évêque de Saint-Brieuc en 1686, transféré à Poitiers en 1680, † archevêque de Sens en 1715, frère d’un lieutenant-général, tué à la bataille de la Marsaille en 1693.

Fosse (de La), sr dudit lieu, par. de Lannilis, — de la Villeneuve, — de Poulamblouc’h,

— de Kerdreus et de* Lanrial, par. de Plouescat, — de Kerandraon.

Anc. ext., réf. 1670, six gén., et maint, à l’intend. en 1704 ; réf. et montres de 1426 à 1534, par. de Plouguerneau, Kerlouan, Plounéour-Trez etTréflez, év. de Léon.

D’or à la roue de gueules. Voyez Kerrosven, Pen et Rodalvez. Devise : Rotat omne fatum.

Hervé, vivant en 1503, épouse Mahotte de la Rive.