Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/443

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Adam, dans une montre d’Olivier de Clisson on 1370 ; Edouard, marié en 1413 à Jeanne du Breil, père de Jean, marié en 1 480 à Perrine do Kirthsnay ; un conseiller au parlement en 1775 ; un maréchal de camp en 1815.

Fourmer, sr de Chevasné, par. de Riaillé, — de la Pierre-Mélière, par. de SaintGéréon, — du Rouzeray et de la Petite-Rivière, par. de Varades, — du Bois-Moreau, par. Saint-Herblon, — de la Garenne, — de la Pinsonnière, par. de Mésanger, — de Limur, de Tharon et de Bougon, par. de Saint-Père-en Retz, — de la Galmelière, de la Herbetière, de la Rivière-Péan et de la Rigaudière, par. de Moisdon, — de Beaumont et de la Hunaudais, par. d’Issé, — du Mesnil, par. de Ligné, — de la Guérinière, de Lancerre, de la Journalière, de * Bois-Ayrault et d’Oyron, en Anjou, de Verrières, en Poitou.

Maint, réf. 1669, 0 gén., par les privilèges de la mairie de Nantes ; et anc. ext. arrêt du pari, de 1753, neuf gén. ; réf. de 1427 à 1513, par. de Riaillé et SaintHerblon, év. de Nantes.

De gueules (aliàs : d’azur) à la bande dentelée d’or, accostée de deux molettes de même (Sceau 1450).

Thomas, auditeur des comptes en 1405 ; Jean, sr do la Guérinière, licencié ès lois, juge d’Anjou en 1437 et procureur du comte de Penthièvre dans un acte de 1450, marié à Jacquette Cholet.

Michel, petit-fils des précédents/auteur des seigneurs de la Galmelière, obtint lettres d’abolition en 1485 pour sa participation à la mort du trésorier Laudais ; cette branche a produit un maire de Nantes en 1654 et s’est fondue dans les Visdelou de la Ville-Théart.

Guillaume, frère puinc de Michel, échevin d’Angers en 1522, marié à Hélène Ayrault auteur des seigneurs de Bois-Ayrault en Anjou, maintenus par lettres-patentes de 1702 et par arrêt du conseil de 1755.

La seigneurie d’Oyron a été instituée en majorât au titre de baron par lettres de 1818. Un officier aux chasseurs d’Afrique, tué à l’ennemi devant Sédan en 1870.

Fournier (orig. de Paris).

D’azur au gerfaut d’argent, empiétant un héron volant d’or. Gabriel, conseiller au Châtelet, puis au parlement de Bretagne en 1581.

Fournier, sr du Bois-au-Voyer, — de la Chasteigneraye.

Bertrand, secrétaire du Roi en 1725, + 1739; un maître d’hêtel de la Reine, j 1749 et un volontaire au combat de Saint-Cast en 1758.

Fournie» (orig. du Berry), maint, dans la généralité d’Oiléansen 1669;, sr de la Noue, — de Varennes, — de Bois-Marmin, - de* Bellevue, -dela Chapelle, — des Salines. Maint, par arrêt du conseil en 1788. De sable au chevron d’argent. Devise : Ne furori. Jean, épouse en 1483 Louise d’Orléans, de la maison da Rëre.

Cette famille alliée en Bretagne aux Ferron, de Lys, Iluchel, Mouësan et Gouvello, ;i produit plusieurs officiers supérieurs et un lieutenant de vaisseau en 1705, tué dans un combat sur le vaisseau la Ville de Paris en 1782.

Fournier (orig. de Nantes).