Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/469

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Guillaume, témoin d’une donation à Beauport en 1224; Alain, vivant en 1420, aïeul de Tristan, marié à Olive Bouôssel ; un chevalier de Malte en 1657. Un e branche ne porte depuis plusieurs siècles que le nom du Rufflay ; voyez Rufflay (du).

Gasnat, sr de Maroles, par. de Moutiers, év. de Rennes. Déb. réf. 1669, ress. de la Guerche.

Gassion (orig. du Béarn), sr du Coing, par. de Saint-Elienne-de-Corcoué, — des Cloudis et de la Lardière, par. de Saint-Jean-de-Corcoué. Ext. réf. 1668, trois gén., et maint, à l’intend. en 1701, ress. de Nantes.

Ecartelé au 1 et 4 : d’azur à la tour d’or ; aux 2 et3 : d’argent à l’arbre de sinople ; un lévrier de gueules, accolé d’or, passant au pied. Devise : Nec frustra curret.

Guillaume, sénéchal d’Oléron et de Sauveterre en 1499, épouse Jeanne d’Abbadie ; Hugues, chevalier de l’ordre, capitaine des ville et château de Nantes, fit le comte de Soissons prisonnier de guerre en 1589 ; Pierre, capitaine des gendarmes du duc de Mercœur en 1590. 0

La branche restée en Béarn a produit : Jean, maréchal de France, tué au siège de Lens èn 1647, qui portait les armes de Foix au 26 quartier, a cause de sa mère, nièce d’un bâtard de Foix ; deux lieutenants généraux des armées du Roi en 1677 et 1696.

Cette branche s’est éteinte en 1746.

Gasté (de) (orig. du Maine), sr de Saint-Mars-sur-Colmont, — de la Cour, par. de Commer, — de l’Epinaye-Taillis, — de la Pallue, par. de ce nom.

D’or au lion morné de gueules (Arm. 1696).

Un procureur du Roi au grenier à sel de Mayenne en 1700 ; un capitaine de dragons, appelé à l’assemblée de la noblesse du bailliage du Maine en 1789, pour l’élection aux Etats-Généraux.

Cette famille s’est alliée en Bretagne aux Mèlovel de la Haichois, Gilart de Larchantel, Visdelou, la Haye-Saint-Hilaire et Kermel.

Gastinaire (de), du Piémont, maint, en Poitou en 1666), sr de la Preuille, par. de Saint-Hilaire-de-Loulay, — des Houmeaux, par. de Mouzeil.

D’azur à deux os de mort d’argent en sautoir, cantonnés de quatre fleurs de lys d’or. Devise : Vincendum aut moriendum.

César Arborio, sr de Gastinaire, natif du Piémont, naturalisé par lettres de 1509 marié à Françoise Bastard, dame de la Preuille, en Poitou ; Mercurin, frère du précédent, chancelier de l’Empereur et cardinal en 1529; un page du Roi en 1702,

Fondu en 1710, dans Paris de Soulanges.

Le nom ancien de cette famille est Arborio.

Gastineau, sr de Vieille vigne, par. de ce nom, — de la ttouxière, par. de Saint-Philbert de Grand-Lieu, — de la Motte-AIeman, par. de Saint-Nazaire, — de Kernével, par. de fiatz.

Maint, par arrêts du conseil de 1707 à 1773 ; réf. 1513, par. de Saint-Guénolé de Batz, év. de Nantes. D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois cygnes de même.