Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
12
ANN

D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois poires d’or.

Un maire de Morlaix, en 1670.


Angevin (or. de Poitou) sr de la Maillardière, par. du Loroux-Bottereau, — de la Salmonnière, par. Saint-Julien-de-Concelles, — de la Plissonnière.

D’argent au chevron accomp. en chef d’un croissant accosté de deux étoiles, le tout de gueules et en pointe d’un arbre de sinople (Arm. 1696) ; Aliàs : de sable à la bande d’argent, chargée d’un lion de gueules. (Arm. 1696).

Deux auditeurs des comptes depuis 1738.


Angevin (l’). Voy. Langevin.


Angevinière (de l’). Voy. Langevinière (de).


Angleberme (d’) (orig. de Picardie).

De gueules au chevron d’or. Aliàs : d’azur fretté d’or.

Claude-Phyrus, président aux enquêtes du parlement de Bretagne, en 1558, était fils de Phyrus, docteur en droit à Orléans, puis conseiller au Sénat de Milan, en 1521.


Anglois (l’) ou Anglais (l’). Voy. Langlois.


Angoulvent (d), sr de Coëtcouvran, de Frémeur et de la Griponnière, par. d’Yvignac, — de la Guérinais, par. de la Chapelle-Blanche.

Anc. ext., réf. 1669, huit gén., réf. et montres de 1428 à 1513, par. d’Yvignac, év. de Saint-Malo.

De sinople à la fasce d’hermines ; aliàs : au franc quartier chargé de trois bandes (sceau 1379). Devise : Vorat.

Alain, se croisa en 1248 (cab. Courtois) ; Hamon, dit Ventre-d’Orge, et Thomasse, sa mère, font une donation à l’abbaye de la Vieuville, en 1317 ; Berthelot, ratifie le traité de Guérande, en 1381 ; Tristan, vivant en 1479, aïeul de Gilles, marié, vers 1540, à Jeanne de la Haye. (Famille éteinte).


Anjorrant (orig de Berry), sr de Claye, — de la Villette, — d’Attigny.

D’azur à trois lys au naturel d’argent, fleuris d’or et feuillés de sinople.

Louis, conseiller au parlement de Bretagne en 1581, † à Genève en 1589. (Famille éteinte).


Anjou, comté, depuis érigé en duché-pairie, l’an 1360, apanage ordinaire de l’un des enfants puînés de France.

Pour anciennes armes : de gueules à deux léopards d’or ; aliàs : de gueules à l’escarboucle pommelée et fleuronnée d’or, écartelé d’or à l’aigle éployée de sable (G. le B.). Moderne : de France à la bordure de gueules.

Yolande, femme du duc François Ier, en 1431.


Annor (bâtard de Penthièvre) sr de la Motte-Mouëxigné, par. de Maroué, — de la Roche, par. d’Iffiniac.

De gueules à la quintefeuille d’hermines.

Fondu au XVe siècle dans Brêhant.