Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/514

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Grangeron, sr de Chauteloup.

Déb., réf. 1670, par. de Rieux, év. de Vannes.

*Granges (de) (ramage de Surgères), sr duditlieu, en Auuis, — de Puyguyon, — de la Flocelière et de la Gord, en Poitou, — des Rigottières, — de la Fouchardière. Maint, à l’intend. de Poitou en 1668.

De gueules frelté de vair, quiest Surgères ; au chef d’or, chargé d’un lambel de sable. Devise: Post tenebras spero lucem.

Un lieutenant général des armées en 1708, frère d’un chevalier de Malte en 1666 ; un maréchal de camp, menin du Dauphin en 1715. Voyez Surgeres.

Grangier (orig. de Paris), sr de Liverdy.

D’azur au chevron d’or, accomp. de trois gerbes de même ; au chef vairé d’argent et de gueules (G. le B.).

Timoléon, président aux enquêtes du parlement de Paris, épouse Anne de Refuge, dont: Balthazar, aumonier du Roi et évéque de Tréguier en 1646, † 1079.

Granier (orig du comlé de Foix, maint, en Guyenne en 1668), sr de Sarrau te, — de Liliac — de Guernegal, — de Roterbarlz, par. de Cléguérec. D’argent à trois grenades au naturel.

Pierre, épouse en 1547 Andrée des Pouis ; César, maréchal des logis dans l’armée de Catalogne en 1657

Une branche transplantée en Bretagne en 1637 s’est alliée dans cette province aux Berlho de la Cornilière, Robert de Boterbartz, Carheil et Durand.

Gras (le), sr de Charosl, par. d’Ossé, év. de Rennes.

Trois conseillers au présidialde Rennes depuis 1G80 et un secrétaire du Roi en 1718.

Gras (le) (orig. du Maine), marquis du Luart, en 1726. D’azur à trois rencontres de cerf d’or.

Félix, conseiller au grand conseil en 158?. et au parlement de Bretagne en 1586, président aux enquêtes en 1598, † en 1627, était flls de Michel, lieutenant du Mans en 1550 et île Françoise Denisot. ’

Gras (le) (orig. de Saint-Rcieuc).

Porte un sautoir, chargé de cinq besants.

Jean-Baptiste, évêque de Tréguier en 1572 † 1583 et inhumé dans la chapelle du duc.

Gras ou GnATz (de) (orig. de Dauphiné et Provence , sr de Prégentil, en Provence, — de la Tour, — de Saint-Maurice, — de’ Beauregard, — de Neuval, — du Rois-de-la Rive, de G’iviry et de Penanrue, par. de Laomeur, — de Keramezre et du Timen, près Quimperlé.

Anc. ext. chev., arrêt du pari, de 1774. douze gén., ress. de Morlaix.

D’argent au chêne de sinople englanté d’or, naissant de la pointe ondée d’azur (G. le B.) ; aliàs : d’azur au lion d’or, lampassé et armé de gueule», chargé de trois cotices de gueules, posées en barres (Arm. 1698). Devise : Stat fortisin ardait.