Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/544

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



De gueules à trois flammes d’or (Arm. 1696).

René, avocat en parlement en 1668.

Guillox, sr de la Créancière, — de Teillé, par. de Saint-Herblain, — de Beauregard.

Maint, par les commissaires en 1698, ress. de Nantes.

D’or au chevron de sable, chargé de trois croisettes d’argent, 1. 2., et accomp. de trois lionceaux de sable, les deux du chef affrontés. Deux auditeurs et un correcteur des comptes depuis 1662.

Guillorë, sr de Kerrobert et de la Rivière-Moulin, par. d’Herbignac, — de Kerdréan et de Kerlan, par. de Bourg-de-Batz, — de la "Landelle, par. de Donges, ress. de Guérande.

D’or à une aigle de sable (Arm. 1696) ; aliàs : d’argent à un guy de chêne de sinople, mouvant du chef et deux lauriers de même, mouvant de la pointe d’une terrasse aussi de sinople (Arm. 1696).

Fier-Abras, auditeur des comptes en 1557 ; Michel, otage des habitants du Croisic à la reddition de leur ville à Henri IV en 1597 ; un échevin de Nantes en 167";, et un supérieur des Jésuites de cette ville, + 1684.

Guillot, aliàs : Guillemot, sr de Mérionec.

Réf. et montres de 1426 à 1481, par. d’Elven, év. de Vannes.

D’azur à trois cœurs d’or, un croissant de même en abyme (Arm. de l’Ars.).

Guillo. a lettres d’exemption du duc en 1426.

Guillotou, sr de * Keréver, par. de Plouénan, — de Launay, — de Kerduff, par. de PIouzévédé, — de Saint-Germain, par. de Saint-Martin-des-Champs, — de Kermabon, par. de Plougasnou, — de Créc’hgrizien, par. de Plougoulm, — de Kerozac’h, par. de Ploujean, — de Kervézec, par. de Garlan.

D’azur à deux goélands d’or, nageant sur une rivière de même, mouvante dela pointe ; aliàs : accomp. en chef de deux étoiles aussi d’or. Devise : Franc que trop.

Gilles, épouse Anne Prigent, veuve en 1657, dont : 1o François, sr de Keréver, époux de Marie Rolland, dont la postérité existe ; 2o Prigent, sr de Kerduff, juge-consul de Morlaix, + 1702, père à.’Antoine, député de Morlaix aux Etats de 1717, dont la postérité s’est fondue en 1762 dans le Gualès.

Plusieurs jurats, maires et capitaines de la milice de Morlaix depuis 1703 ; un secrétaire du Roi en 1739 ; un gentilhomme de la vénerie en 1722 ; un lieutenant au régiment de Ponthieu en 1748, puis capitaine au régiment de Provence et chevalier de Saint-Louist blessé a la bataille de Tolback en 1757, tué à Quiberon, en 1795.

Guillou, sr du Chastellier, par. de Brélidy, év. de Tréguier.

Ecarlelé aux 1 et 4 : plein ; aux 2 et 3 : chargé d’un trèfle (Sceau 1381).

Jean, ratifie le traité de Guérande à Guingamp en 1381. On trouve un croisé de ce nom en 1248 (cab. Courtois).

Guillou (le), sr de Kerincuff, par. de Coray, év. de Cornouaille, — de* Penanros.

D’argent au sanglier de sable, sommé drun croissant de gueules ; à la bordure de même.