Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/549

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Guiomarc’h, sr de Kergos, par. de Clohars-Fouezbant.

Réf. et montres de 1536 à 1562, dite par., év. de Cornouaille.

Moderne : Hernothon et par alliance Kernafflen.

Guirault, sr de Vauvert, par. de Blain. Déb., réf. 1669, ress. de Nantes.

Guirieuc (le), sr de Bonescat, par. de Plogonnec, — du Rumain, par. de Landrévarzec, — de Kerraabeuzen, par. de Penhars.

Déb., réf. 1670; montres de 1534 à 1562, par. de Ploudiry, év. de Léon et Plogonnec, év. de Cornouaille.

D’azur à la fasce d’or, acoomp. de trois étoiles d’argent.

Jean, époux en 1441 de Catherine de Botquénal ; Hervé, archidiacre de Cornouaille, puis doyen de laGuerche, † à Rome en 1471 et enterré a Saint-Yves-des-Bretons ; Jean, receveur de Landerneau en 1511.

Guischard ou Guischardi, sr de Martigné et de Langle-Casso, par. de Donges, — du Plessix-Gautrot, par. de Chantenay, — de l’Espronnière, par. de Saint-Donatien, — du Port-de-Roche, par. de Fougeray, —’de la Rivière, — de Launay. Maint, par arrêt du pari, de 1774, six gén., ress. de Nantes (Etats de 1786).

D’hermines à cinq (aliàs : six) fusées rangées et accolées de gueules (aliàs : de sable), celle du milieu chargéed’un besant d’argent ; a/iàs:d’un annelet d’or (G.G.).

Guillaume, épouse en 1563 Yvonne Jallier ; quatre conseillers au parlement, deux présidents aux enquêtes et un maître des comptes depuis 1598.

Fondu en 1793 dans la Riche de Breuilpont. Guistière (de La), voy. Gaultier.

Guiton (de) ou Guitons (des) (orig. de Normandie, y maint, en 1463, 1598 et 1666), sr dudit lieu, par. de Saint-James de Beuvron, — de la * Villeberge, — de Carnet, — de la Rousselière, — des Biards.

D’azur à trois angons d’argent. Devise : Diex aie.

Robert, accompagna le duc Robert en Palestine, en 1096; Guillaume et Raoul firent une donation à l’abbaye de Montmorel en 1254 ; Raoul, capitaine de Saint-James, défendit cette place contre les Anglais en 1346 ; Gilles, chevalier de Rhodes, à la bataille de Nicopolis en 1398 ; Jean, au nombre des 119 gentilshommes qui défendirent le mont Saint-Michel contre les Anglais en 1423, prêta serment de fidélité au duc Jean V entre les nobles de Dol en 1437 et obtint de Charles VII en 1447, lettres d’abolition pour les exactions qu’il avait pu commettre pendant les guerres.

Un page du Roi en 1767 qui a fait ériger la terre de Guiton en majorat au titre de vicomte en 1826.

Cette famille s’est alliée en Bretagne aux Couvran, Romilley, Budes, du Hallay, la EayeSaint-Eilaire et Hay des Nètumières.

G ri Ton