Page:Potocki - Dix journées de la vie d’Alphonse Van-Worden, 1-3.djvu/352

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
( 40 )

compagnes, et se mirent à danser le pollo, si connu sur les paroles.


Quando me Paco me azze
Las Palmas parae vaylar
Me se puene el corpecito
Como hecho de Mazzapan, etc.


Si la tendre Emina et la gentille Zibeddé m’avoient fait tourner la tête, revêtues de leurs simarres moresques, elles ne me ravirent pas moins dans ce nouveau costume. Seulement je leur trouvois un air malin et mocqueur, qui, véritablement, n’alloit pas mal à des diseuses de bonne aventure ; mais qui sembloit présager qu’elles songeoient à me jouer quelque nouveau tour, en se