Page:Potocki - Dix journées de la vie d’Alphonse Van-Worden, 1-3.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
AVERTISSEMENT.

m’étoit tombé dans les mains, il m’emmena avec lui, et pendant le séjour un peu long que je fis dans sa maison, où je fus assez bien traité, je le priai de me traduire cet Ouvrage en français ; je l’écrivis sous sa dictée.