Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/104

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
69
le tour du saguenay

Québec : Tadoussac restait l’humble petit bourg qu’il est encore, rendez-vous des touristes qui, au bord de ses eaux rafraîchissantes, viennent se reposer des fatigue de la ville, grâce à la Canada Steamship Co., ancienne compagnie Richelieu et Ontario, qui a pris soin de préparer un somptueux abri sous lequel, chaque été, viennent jouir de tout le confort possible des touristes américains et des familles canadiennes. En même temps que l’on jouit du confort moderne qu’offre l’hôtel Tadoussac, on se livre à tous les exercices du camping le plus délicieux : excursions à la voile et à la rame, pêche à l’eau salée et à l’eau douce ; voyage dans les Bois et sur les grèves ; alpinisme au sommet des hauteurs qui entourent le village. Et l’on respire à la fois l’air salin et âcre de la mer et celui d’une pureté sans égale qui vient du Saguenay.

En 1865, plusieurs Québécois et Montréalais les mieux posés dans le monde commercial : l’hon. D.-E. Price. MM. J.-B. Forsyth, E. Rhodes, John Gilmour, Willis Russell, de Québec, le Dr George-W. Campbell, Chssd,[illisible] Bridger. Alex, Urquhart, de Montréal, Jos. Radford. de Tadoussac, se formèrent en compagnie, avec un capital de $40,000. dans le but d’exploiter lesbains de mer en construisant un grand hôtel sous le nom de Tadousuc Holel and Sea Batting Company. L’emplacement de cet hôtel, celui qui existe aujourd’hui, est incomparable. Il est le rendez-vous des touristes de toutes les parties de l’Amérique.

Autour de cet hôtel, se sont construites plusieurs villages appartenant à des Montréalais, des Québécois et à des Américains les plus haut cotés dans le monde de la finance.