Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/124

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
87
le tour du saguenay

qu’il tentait, avec ses hommes, de pénétrer dans cette mystérieuse rivière. Ils périrent seize.

Un peu plus loin que l’Anse-à-la-Barque, il y a une petite pointe de roche au pied d’un cap abrupt. Au milieu de la pointe, on voit une croix de bois rustique. Un jour, en remontant le Saguenay en chaloupe, nous avons débarqué sur cette pointe et nous sommes arrêtés au pied de cette croix entourée de cailloux. Nous avons déchiffré un nom — Dan Fraser — gravé au couteau sur une branche de la croix, et une date — 1877 — sur l’autre branche ; alentour de la croix, il y a des petites fleurs bleues. Celui qui me conduisait, un jeune, me dit que, naguère, un homme est tombé du haut du cap sur la pointe et s’est tué. Ce doit être Dan Fraser. Nous n’en pouvons savoir plus long.

Puis, voici la Passe-à-Pierre où s’échoua, en 1910, le Carolina, de la Richelieu & Ontario, pendant la nuit. C’est entre la Passe-à-Pierre et l’Anse-Saint-Étienne que le Saguenay atteint sa plus grande profondeur, soit 148 brasses.

Plus bas, nous passons vis-à-vis le Petit-Saguenay, célèbre aussi par ses truites de forte dimension. Le Petit-Saguenay est aujourd’hui une paroisse : une petite paroisse de colonisation. Il y a un curé résident. C’est la plus jeune paroisse du Saguenay. On y fait de la colonisation intensive.

Avant le Petit-Saguenay, il y aurait eu à mentionner les Iles-Saint-Barthélemi et les Iles-Saint-Louis ainsi que l’Anse-des-Petites-Îles. Ces îles n’ont rien de remarquable, sinon qu’elles sont fort pittoresques.

À dix milles de Tadoussac, sur la rive sud-ouest, se jette dans le Saguenay la Rivière-Saint-Étienne. À