Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/188

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
143
le tour du saguenay


V

LES TREMBLEMENTS DE TERRE




Un témoin oculaire, messire J.-B. Plamondon, décrit-comme suit, dans le Journal de Québec du 22 octobre 1870, la catastrophe du 20 octobre 1870.


Baie Saint-Paul, 20 oct. 1870.

« M. le rédacteur,

« Un mot à la hâte pour vous faire connaître les désastres causés, tout à coup, ici et dans les environs, par le tremblement de terre le plus étrange qui soit arrivé de mémoire d’hommes. Environ une demi-heure avant midi, un coup de foudre (c’est la seule dénomination que je puisse lui donner), une énorme détonation a jeté tout le monde dans la stupeur et la terre s’est mise, non à trembler, mais à bouillonner de manière à donner le vertige, non seulement à ceux qui étaient dans les maisons, mais encore à ceux qui étaient en plein air. Toutes les habitations semblaient être sur un volcan et la terre, se fendillant en cinq ou six endroits, lançait des colonnes d’eau à six, huit et peut-être quinze pieds en l’air, entraînant après elle une quantité de sable qui s’est étendue sur le sol. Presque toutes les cheminées se sont écroulées, de sorte que je ne pense