Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
27
le tour du saguenay

les wagons, et de l’autre, la gigantesque muraille des caps, tantôt abrupte et rocailleuse, tantôt unie et polie comme une glace, tantôt tapissée de mousse, d’épilobes, de taillis dont les branches fouettent quelquefois les portières des voitures. À deux reprises, les hommes n’ont pu faire, à travers les caps, des tranchées assez profondes pour y permettre le posage des lisses et l’on a deux imposants tunnels, ceux du Cap-Rouge, à quelques milles plus bas que le Cap-Tourmente, et du Cap-Martin, de l’autre côté de la Baie-Saint-Paul. Mentionnons, pour l’histoire, que ce rude et pittoresque petit chemin de fer, qui a soixante-trois milles de longueur, de Saint-Joachim à la Malbaie, est dû à l’initiative du regretté Sir Rodolphe Forget, ancien député de Charlevoix aux Communes.

La Route-des-Caps commence au cap Tourmente qui s’élève à 1,850 pieds au-dessus du niveau du fleuve. Champlain le nomma ainsi parce qu’il trouva les dots toujours agités à ses pieds. On aperçoit à son sommet une petite chapelle construite, vers 1880, par Mgr Th. Hamel, ancien Vicaire-Général de Québec. À une distance de dix milles à peu près, on aperçoit aussi une croix de vingt-cinq pieds de hauteur qui fut plantée en 1869, par les élèves du Séminaire de Québec, pour en remplacer une autre qui datait de 1817.

Le Cap Tourmente est entouré de belles prairies qui ont donné naissance à la paroisse de Saint-Joachim et que Champlain allait visiter dès 1623. C’est là que fut établie, par le fondateur de Québec lui-même, la première ferme modèle du Canada, pourrait-on dire. Cette ferme fut détruite par les Kerk. Plus tard, Mgr de Laval acheta la seigneurie de Beaupré et établit la