Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
39
le tour du saguenay

ce que la vue de la mer, des montagnes et des bois peut offrir de pittoresque, de grand et de beau s’y trouve rassemblé dans une harmonie calme et solitaire… »

Un beau chemin suit la grève, monte la falaise et débouche au village.

Au sortir du havre de Saint-Irénée-les-Bains, nous contournons le cap de la Pointe-au-Pic et traversons au large de la belle baie de La Malbaie., au fond de laquelle nous voyons le village de ce nom, puis nous arrivons à la Pointe-au-Pic ou Murray Bay, le plus populaire summer resort de la province de Québec, pourrait-on dire. On devrait appeler cet endroit toujours par son nom véritable et français Pointe-au-Pic et non Pointe-à-Pic qui ne veut rien dire et qui n’est pas même français, ni Murray Bay qui n’est pas le nom véritable et authentique de l’endroit qui est d’origine bien française.

La Pointe-au-Pic est si intéressante que dans ce Tour du Saguenay nous avons cru lui consacrer un chapitre spécial. Mais avant de nous en occuper, nous rebrousserons chemin jusqu’à l’extrémité est de l’Île-aux-Coudres, afin de nous permettre de donner, au point de vue du tourisme, quelques notes sur cette île, la plus importante du Saint-Laurent, peut-être même avant l’Île d’Orléans, puisqu’elle fut le premier coin de terre de l’Amérique où abordèrent des Européens.



----