Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/85

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
52
le tour du saguenay

Murray à leur seigneurie respective, voulaient honorer le gouverneur et général Murray qui leur avait fait ces concessions au nom du gouvernement anglais.

S’il est un nom anglais qui mérite le respect des Canadiens français, c’est bien celui du général Murray. Ce général anglais combattit les Canadiens loyalement, puis, quand il fut mis à la tête du gouvernement du pays, il fit tout ce qu’il put pour l’aire oublier aux vaincus leur changement d’allégeance. Les lettres de Murray au gouvernement anglais montrent, qu’il avait bien vite compris que la population de la colonie était loyale, honnête et industrieuse. Le général Murray laissa le Canada en 1766. La mort de son frère, quelques années après son retour en Angleterre, le fit entrer à la Chambre des Lords où il prit le titre de Lord Elibanck.

La Pointe-au-Pie, avons-nous déjà dit, est l’endroit qui, en été, est le plus fréquenté de toute la côte nord du Saint-Laurent. Autrefois, on y trouvait difficilement à s’y loger, mais aujourd’hui, à part le coquet manoir Richelieu, on y compte un grand nombre d’excellents hôtels, comme le Château Murray et de délicieuses villas bâties par l’ancienne compagnie du Richelieu et Ontario, maintenant la Canada Steamship Lines Co., par les propriétaires des autres hôtels et aussi par ceux qui depuis nombre d’années, partent de Québec, de Montréal et des États-Unis pour venir passer l’été sur ces rivages. Parmi les Américains distingués qui ont établi leur résidence d’été à Murray Bay, signalons l’ancien président de la République Américaine, William-Howard Taft.

Le Manoir Richelieu est superbement situé sur une