Page:Potvin - Un héros de l'air, l'heureuse aventure de Roméo Vachon, 1955.djvu/22

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


mouvements de l’atmosphère. Bien sûr, nous disent les météorologistes, il y a des zones privilégiées où les dépressions aiment à creuser leur lit, mais il s’en forme aussi sur les points les plus inattendus du globe pour défier les météorologues. On n’est pas plus maître d’une vocation que du vent…

On peut supposer que le désir de piloter une machine volante est venu dans l’esprit d’un jeune homme par la grâce d’un exemple ; aussi d’un film, d’une lecture, d’un regard… Peut-être, encore, l’a-t-on capté dans un champ en tenant les mancherons de la charrue ; en esquissant, au-dessus des sillons, le « geste auguste du semeur »… Tout à coup, le « ciel a crevé le toit et s’est jeté sur vous », écrira le grand as français Jules Roy…


Vocation d’un aviateur


Mais comment, plus particulièrement, Roméo Vachon est-il devenu un aviateur ? Le hasard ?… C’est possible. Très jeune, à Sainte-Marie de Beauce, ce petit « jarret noir » aimait la mécanique. Il s’amusait à défaire et à refaire, clandestinement, certaines pièces d’outillages dans une petite fabrique à Ste-Marie. L’odeur d’huile des mécanismes aura été pour lui aussi grisante que pour le marin celle du goudron et de la toile à voile. C’est aussi parmi les ouvriers de l’usine qu’il apprit la beauté du travail, du labeur bien fait, de la ténacité, de la persévérance dans l’ouvrage…

Roméo Vachon pouvait s’appliquer cette phrase de Montaigne : « Toutes les grandes actions que nous accomplissons dans notre âge mûr sont déjà dénouées au temps de la jeunesse ».

La guerre de 1914-18 éclata. À l’âge de 18 ans, Roméo Vachon s’engage volontaire. Il fut dirigé vers la marine royale avec le grade d’ingénieur de 4e classe.