Page:Pouchkine - Boris Godounov, trad Baranoff, 1927.djvu/76

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


BORIS

Le tsarewitch peut savoir ce que connaît Chouïsky. Parle.


CHOUÏSKY

Sire, un messager nous est venu de Lithuanie.


BORIS

Sans doute, celui qui vint hier porter mes sage à Pouchkine ?


CHOUÏSKY, (bas à lui-même)

Il sait !… (Haut.) J’avais pensé, tsar, que tu n’étais pas encore au courant de cette nouvelle.


BORIS

Qu’importe, prince ! Il faut que je rapproche toutes les nouvelles, afin de discerner la vérité.


CHOUÏSKY

Tout ce que je sais, c’est qu’un usurpateur est né soudain à Cracovie, et qu’il est soutenu par les nobles et le roi.


BORIS

Mais qu’en dit-on ? Qui est ce imposteur ?


CHOUÏSKY

Je l’ignore.