Page:Pradez - La Revanche du Passé, 1900.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE IV


Le surlendemain, Mme Georges accompagnait sur le palier un petit homme grisonnant, les cheveux en brosse, à l’allure vive et impatiente.

— De l’anémie, déclarait-il, rien de grave.

Au bruit des voix, la locataire d’en haut, qui avait aperçu dans la rue le coupé du docteur, était venue au-dessus de l’escalier, et elle se penchait sur la rampe pour bien entendre.

Mme Georges, aux paroles rassurantes du docteur, respira. En voyant cet inconnu se pencher sur Élisabeth avec tant d’attention, une poignante inquiétude l’avait saisie, une peur affreuse de découvrir chez son enfant