Page:Principes de dressage et d'équitation.djvu/59

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
39
POSITION DE L’AMAZONE.

au-dessus du genou contre la fourche gauche ; le pied repose dans l’étrier.

Il résulte de cette position des jambes que l’amazone a une tendance naturelle à faire porter presque tout le poids de son corps sur le côté droit, le gauche ne supportant presque rien. Il s’ensuit aussi que la hanche gauche, plus dégagée, fait saillie en arrière de la droite : ce qu’il faut éviter.

Le poids du corps doit être réparti également sur les deux côtés — et je répète pour l’amazone ce que j’ai dit pour le cavalier, — elle doit être assise sur sa selle complètement, comme sur une chaise, les hanches et les épaules parallèles aux oreilles du cheval.

Il y a là non seulement une question de correction, mais aussi une question capitale de solidité.

Rarement l’amazone est jetée hors de la selle du côté gauche, elle est soutenue de ce côté par les fourches et au besoin par l’étrier. Tout le danger d’une chute est donc à droite, et il existera d’autant plus que l’épaule gauche sera plus en arrière.

Il est facile de comprendre, en effet, que, dans un mouvement de désordre ou par suite d’un écart du cheval fait de droite à gauche, le haut du corps est déplacé et forcément jeté à droite.

Ce déplacement est peu important et sera facilement corrigé si la position de l’amazone est correcte, c’est-à-dire si ses deux épaules sont placées comme nous l’avons indiqué plus haut. Si, au contraire, ses épaules sont de travers, la gauche restant en arrière.