Page:Procès verbaux des séances de la Société littéraire et scientifique de Castres, Année 1, 1857.djvu/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 96 —

Il peut paraître étrange que l’on ait à louer des qualités sans lesquelles il ne saurait exister de livre véritablement classique. Cependant, si l’on étudie la plupart des publications qui parviennent à s’introduire dans l’enseignement, on comprendra que ces mérites sont rares aujourd’hui ; et l’on restera convaincu que la langue dans laquelle écrivaient les Lacroix, les Biot et les Poinsot, véritables maîtres et grands modèles, n’est pas la langue dont se servent ceux qui ont la prétention d’être utiles à la jeunesse.

M. Tarnier, qu’une longue pratique de l’enseignement et une rare aptitude pour la science des examens mettait, plus que personne, en mesure d’écrire des livres élémentaires et complets à l’usage des élèves, a heureusement triomphé de toutes ces difficultés. Son Arithmétique a été le premier exemple d’un rare succès. Son Algèbre arrivée, en peu d’années, à la troisième édition, présente des améliorations nombreuses et importantes, qui sont la mesure des efforts faits par l’auteur pour assurer à son livre le plus haut degré d’intérêt et d’utilité. Les théories développées avec soin, des exemples bien choisis, empruntés à la physique, à la chimie, à la cosmographie, maintiendront à cet ouvrage le rang qu’il a conquis dès sa publication. M. Tarnier s’est attaché à lever certaines difficultés qui arrêtent trop souvent les élèves, soit dans la discussion des formules, soit dans les questions de maximum, qui sont traitées avec une étendue que l’on ne trouve pas ailleurs.

La deuxième édition de la Trigonométrie est un ouvrage presque nouveau, pour le fond et pour la forme. L’auteur avait dû d’abord se préoccuper de l’extension que la discussion des formules avait prise dans les examens. Pour satisfaire à ces exigences, il publia un traité complet de Trigonométrie analytique qui laissa bien loin tout ce qui avait paru sur cette matière. Les modifications introduites dans l’enseignement par le nouveau plan d’études, ont dû faire supprimer quelques théories devenues inu-